Cette discipline est pratiquée tous les jours dans les cabinets dentaires. Il s'agit d'intégrer des reconstructions prothétiques au sein d'un système fonctionnel en respectant les contacts entre les arcades.
Le calage de la machoire est assuré par les dents.
Parfois il est nécessaire d'aller plus loin, et de modifier la position spatiale de la mandibule (machoire inférieure) à cause d'un trouble de l'articulation temporo-mandibulaire ou d'une mauvaise adaptation de la position de machoire.
A cause d'un déficit de contacts ou d'une mauvaise position mandibulaire, certaines personnes présentent des troubles associés comme : des cervicalgies, des maux de têtes, des problèmes de posture.
Cette approche est délicate, elle est menée avec des ostéopathes afin de rechercher une position thérapeutique mandibulaire.